Shit is Real

À propos de Aïsha Franz

Aisha Franz est née en 1984. Petite, elle voulait devenir patineuse artistique et faire des dessins animés à la Walt Disney mais elle a finalement étudié l’illustration et la bande dessinée à l’École Supérieure d’Art et de Design de Cassel (Allemagne).

Son premier livre, « Alien », est paru en 2011 aux éditions Reprodukt et a été traduit en français chez Çà et Là sous le titre « Petite Terrienne ». Son deuxième livre, « Brigitte et la perle cachée », est l’intégrale d’une série de quatre mini-comics initialement auto-édités et publiés en 2012 en Allemagne et en France. En 2013, elle participe, aux côtés de sept autres auteures, au collectif « Échos » publié par l’employé du Moi.

Par ailleurs, elle a publié d’autres récits dans des anthologies comme Orang, KUTIKUTI, Kuš ! ou Strapazin. à ce jour, Aisha Franz continue de faire de l’auto-édition avec ferveur. Elle parcourt d’ailleurs les festivals de bande dessinée les plus divers avec le collectif « The Treasure Fleet », chargée d’une valise pleine de fanzines.

Aisha Franz vit à Berlin et elle enseigne l’illustration et la bande dessinée à l’École Supérieure d’Art et de Design de Cassel.

Catalogue

Shit is Real

Par Aïsha Franz

  • 288 pages - 17 x 21 cm
  • février 2017
  • ISBN 978-2-39004-027-9
€ 21,50 ou Téléchargez le PDF pour € 5,99

La version PDF de Shit is Real est disponible au téléchargement pour € 5,99.

Le payement s'effectue via PayPal (avec ou sans compte).

Pour continuer veuillez entrer une adresse email où nous vous enverrons le fichier à télécharger.
paypal

Tout commence lorsque Selma se fait mettre à la porte par Max, son compagnon. Elle se retrouve alors seule, sans emploi, aux prises avec son quotidien dans son nouvel appartement. C’est peut-être pour elle l’occasion de prendre un nouveau départ.

L’intrigue se déroule dans un Berlin futuriste, excentrique et absurde où la technologie et les phénomènes de mode ostentatoires et excessifs mènent la danse. Son entourage ne déroge pas à la règle ; même Yumi, sa meilleure amie, la snobe et lui préfère les frivolités de la vie mondaine. Cette superficialité l’oppresse, elle se sent aliénée par la civilisation et finit donc par être gagnée par la mélancolie. Machinalement, dans ses rêves, elle s’échappe vers un mystérieux désert.

Tout devient prétexte à l’évasion : un poisson dans un aquarium ou bien le trou dans le mur qui donne chez le voisin. Par la suite, Selma s’entiche d’Anders, le gérant d’une animalerie pour le moins ennuyeux. Mais ce dernier disparaît inexplicablement après leur premier rendez-vous. A-t-il vraiment existé ?

Shit is real est un étrange récit qui mélange romance et science-fiction, fantasmagorie et réalité, imaginaire avant-gardiste et mine de plomb. Aïsha Franz décrit dans ce livre une crise d’identité, un mal contemporain que les habitants des grandes métropoles connaissent bien.

Après Petite Terrienne en 2012 et Brigitte en 2013 (aux éditions Çà et Là), Shit is real est le troisième ouvrage traduit en français de l’auteure berlinoise qui avait plus récemment participé au collectif Échos à L’employé du Moi.


On en dit du bien

« Aisha Franz maîtrise tous les codes de la bande dessinée et son trait au crayon léger lui offre une large palette de possibilités, qu’elle exploite idéalement. »
Bodoï

« Aisha Franz confirme avec éclat(s de noir) son grand talent graphique et narratif »
Les Inrocks

« Une crise d’identité indé aussi prégnante que remarquable. »
Focus Vif

« Une belle BD au sujet profondément actuel. »
RTBF

« Que nous disent les auteures de BD de la condition des femmes aujourd’hui ? »
France Info

« [...] dans le monde dépeint par Aisha Franz, l’apparente simplicité d’une société artificielle cache des individus plus complexes et ambigus que nous pourrions le croire »
Actua BD

« Shit is real se lit comme des fragments qui se recomposent petit à petit, briques de fondation superposées ou bris de glace assemblés, métaphore d’une émancipation nécessaire face à l’absurde et à la banalité du quotidien. »
Les Petits miquets, Le Monde

« Aïsha Franz revient avec un récit toujours aussi sensible [...] »
dBD

« Un récit onirique qui nous fait voyager au-delà des tristesses du réel, une échappatoire poétique et nécessaire. »
Vocable

« Son dessin à la mine de plomb est d’une belle force graphique. » Comixtrip

Autre livre de Aïsha Franz

Échos

Collectif

  • € 24,90
  • 240 pages
  • 2014